Vacances en Grèce: la beauté sous la ruine
LECTURE

Vacances en Grèce, la Méditerranée la plus prés...

Vacances en Grèce, la Méditerranée la plus préservée

Si vous voulez passer des vacances en Grèce, faites attention ! Le Péloponnèse est plus qu’une agréable surprise pour qui le visite. La péninsule en forme de feuille est un havre de paix uniquement altéré par les routes qui entourent ses montagnes. Verdoyante, aride et accueillante, elle séduit par ses paysages, ses gens et sa cuisine, aussi riche que sa culture. L’endroit parfait pour des vacances magiques en Grèce.

Parmi les oliviers et à l’écart se trouvent les vacances en Grèce les plus alléchantes

La Grèce, c’est comme un mur écaillé. Au fil des années et de la crise qui a frappé le pays, sa surface a perdu de sa splendeur maximale, mais en grattant doucement, vous découvrez des couches superposées de beaux papiers peints qui laissent la trace de ce qu’un jour il fut et de ce qu’il est. Les charmes de la Grèce pourraient également s’apparenter à un salon avec un balcon vivant, puisqu’elle accueille ceux qui arrivent, qui se sentent à l’aise dans ses canapés moelleux, ceux qui, dès que vous vous asseyez, vous embrassent des cervicales aux chevilles et font que, après le café, l’adieu est plus difficile, car qu’est-ce qu’on est à l’aise lorsqu’on est bien! Passer des vacances en Grèce, c’est comme être à la maison, avec de la nourriture savoureuse et fraichement préparée, des places avec du brouhaha et des enfants avec des bicyclettes jusque tard dans la nuit, avec des visages qui deviennent rapidement connus et des recoins qui indiquent que notre côte méditerranéenne fut un jour semblable à celle du Péloponnèse: sans immeubles, sans son strident et parsemée d’oliviers de ci, de là.

Optez pour un tourisme d'aventure lors de vos vacances en Grèce

La première fois que l’on foule le pays des dieux, on peut parfaitement et sans aucune sorte de remord ou de culpabilité, éviter le plus connu comme certaines îles grecques qui, pour beaucoup de monde, se réduisent à deux, Miconos et Santorini, bien qu’il en existe une centaine. Cependant, ne pas aller à Athènes, qui ne nécessite que quelques jours, serait semblable à un sacrilège. Pour cette raison, nous vous recommandons des vacances sur les îles grecques, mais n’oubliez pas de visiter Athènes.

Même usées et avec des centaines de volets fermés à double tour derrière lesquels on devine qu’il y eut un jour un commerce- rendez-vous sur le compte Instagram du photographe grec Georgios Makkas pour mieux comprendre l’ampleur du phénomène – parcourir ses rues ne cesse d’être agréable. Une immersion dans l’histoire tout aussi délicieuse que ses tiropitas, les chaussons feuilletés fourrés au fromage feta qui ouvrent l’appétit pour les jours suivants. Ce qu’il ne faut pas rater à Athènes n’a pas besoin d’être présenté longtemps, il suffit d’une bonne planification pour votre voyage en Grèce et ne rien manquer de l’incontournable qu’il faut voir en Grèce. L’Acropole (plus tôt dans la journée vous la visiterez, mieux vous éviterez les pires heures où le soleil tape et les hordes de touristes qui arrivent au milieu de la matinée) et le musée archéologique national, le temple de Zeus, la bibliothèque d’Hadrien, la place Syntagma (avec ses gardes élégants), le quartier Plaka ou l’odéon de Hérode Atticus, où, avec un peu de chance, vous pourrez aller voir un concert de musique grecque à ne pas manquer même si vous n’y comprenez rien.

Passer une partie de ses vacances à Athènes n’est, malgré tout, que l’apéritif de ce qui viendra par la suite, car le chemin vers la Méditerranée la plus méconnue et la plus préservée vient de commencer. Petite, montagneuse et sur la mer se trouve l’éblouissante île d’Hydra (vous pouvez y arriver en bateau depuis Athènes), où les ânes sont le seul moyen de transport permis. En forme de demi-cercle et à côté de la plage se trouve le port, l’un des endroits les plus notables et d’où partent les principales rues.

Où aller pour de belles vacances en Grèce?

La péninsule du Péloponnèse exige du calme. La voiture est le meilleur moyen de se déplacer pendant vos vacances en Grèce car cela vous donnera la liberté que mérite ce pays où parfois le temps semble s’être arrêté. Avec des routes en zigzag (pas toujours faciles pour conduire) et des ports aussi invraisemblables que spectaculaires, vous serez témoin d’une nature changeante entre l’épaisseur verdoyante et l’aridité de ses montagnes. Au sud et face à l’île d’Hydra, se trouve la tranquille Thermisia, avec des plages paradisiaques qui ont peu à envier à celles du Pacifique et la porte d’entrée sur l’Argolide, où Nauplie mérite un arrêt. Celle qui fut la première capitale du pays entre 1829 et 1834 est un charmant village avec des ruelles regorgeant de restaurants, de petites boutiques de souvenirs et d’allées pavées pour ceux qui marchent sans empressement ni montre au poignet. En plus de sa promenade maritime (à la fin de laquelle se trouve une petite plage) et l’îlot de Bourtzi, avec son château sur la mer, se distingue le Palamidi, une forteresse fortifiée à laquelle on peut accéder en marchant depuis la vieille ville, si cela ne vous dérange pas d’avoir des courbatures pour les trois jours suivants : elle compte 900 marches, chacune toujours plus raide que la précédente. La récompense, ce sont les vues et, bien sûr, la satisfaction de l’avoir réussi sans aide. Depuis Nauplie, et à seulement une demi-heure en voiture, se trouve le théâtre d’Épidaure, une œuvre spectaculaire du IVème siècle avant J.C. où étaient représentées et sont représentées des tragédies. Réputé pour son acoustique, un spectateur assis au dernier gradin est capable d’entendre le son que fait une pièce de monnaie en tombant au centre de l’orchestre. L’effet « ouah! » perdure des siècles après.

Le toursime d'aventure est idéal pour passer ses vacances en Grèce

Dans le même genre et après avoir repris la route sinueuse, on arrive à Monemvasia, un autre charmant village fortifié sans trafic (les voitures restent de l’autre côté de la muraille), avec des rues escarpées et étroites, et relié à la terre par un pont. La contemplation est l’activité principale dans ce village car, ce qui donne le plus envie en arrivant, c’est d’observer la mer depuis une terrasse avec un verre de vin blanc, lire le guide de la Grèce en découvrant des histoires et, à la tombée de la nuit, parcourir les rues du haut et du bas entre les maisons qui semblent fermées depuis on ne sait combien de temps. Vous mangerez très bien (et pour pas cher), vous dormirez bien et vous vous réveillerez avec l’envie de poursuivre votre route.

La meilleure chose à faire pour terminer vos vacances en Grèce est de le faire de façon exceptionnelle et avec la certitude que vous reviendrez et Elafonissos est cet endroit qui demande une seconde (et troisième) visite avant même d’avoir quitté l’île. Si petit qu’il n’a rien mais qu’il a tout. C’est un havre de paix avec des plages de sable fin et des eaux turquoises vers lesquelles des milliers de touristes arrivent tous les jours en haute saison, mais en septembre ou juin, on peut tout de même étendre la serviette sans problème. Avec un petit port rempli d’arcades sous lesquelles manger du poisson frais à la braise est agréable jusqu’à n’en plus pouvoir. La meilleure destination pour finir les vacances en Grèce et se promettre à soi-même de revenir.